Le rapport national d’inventaire 2015 du CITEPA

Le Centre interprofessionnel technique d’études de la pollution atmosphérique (le CITEPA) est en charge du suivi de l’évolution des émissions de gaz à effet de serre au niveau français.

Le CITEPA, un centre d’expertise français

Le CITEPA a été mandaté par le ministère de l’Écologie pour effectuer le suivi des émissions françaises de gaz à effet de serre. Ils publient donc des inventaires, dont le SECTEN (SECteurs Economiques et éNergie), qui fournissent deux principaux types d’information. Tout d’abord le suivi des émissions de plus de cinquante composants, à travers plus de 60 indicateurs. Ces indicateurs permettent de satisfaire les normes de reporting auprès des grandes institutions, comme la Commission européenne ou les Nations unies (ex : le protocole de Kyoto). Ensuite, un tableau de synthèse de l’ensemble des engagements français sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) et leur niveau de respect.

Les émissions de CO2 en France : des évolutions contrastées

Comme le montre l’illustration ci-dessous (issue du rapport du CITEPA), la majorité des secteurs de l’économie française a opéré un « virage climatique » en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre. L’industrie manufacturière et le secteur de la transformation d’énergie sont ceux qui ont fait le plus de progrès, avec des réductions respectives de 35 et 31% par rapport à 1990.

D'après l'étude du CITEPA, les transports etl logement sont les deux secteurs qui ne parviennent pas à limiter leurs émissions de CO2

À l’autre extrême du spectre, deux secteurs font pâle figure et n’ont pas amorcé de transition carbone : il s’agit du résidentiel et des transports, dont les émissions ont augmenté depuis 1990 (respectivement +10% et +11%).

Le rôle du Compte CO2

Le Compte CO2 s’intéresse particulièrement à ces deux secteurs qui ne parviennent pas à réduire leurs émissions. Concrètement, ces émissions sont principalement le résultat des modes de vie des ménages, à la fois dans leurs habitudes de transport et d’habitat. Au Compte CO2, nous voulons récompenser les citoyens qui réduisent leurs émissions (grâce à leurs travaux d\’économie d\’énergie de leur logement ou à leurs comportements d\’éco-mobilité par exemple).

En effet, c’est uniquement en rendant la transition désirable que nous pourrons nous y lancer !