PrimesÉnergies.fr et le Compte CO2 s’associent pour vous faire bénéficier d’une Prime CO2 ! Inscrivez-vous et estimez gratuitement le montant de cette prime. Et avec le code promo PECOP21, gagnez tout de suite 200 kgCO2 !

Le retour du vélo : une solution écologique

Le vélo fait partie des modes de transports « actifs », c’est-à-dire qui nécessite de fournir un effort physique pour se déplacer. À l’instar de la marche, de la trottinette ou du skate-board, le vélo est donc une solution à la fois écolo, économique et bonne pour la santé !

Rayons de véloLe vélo : retombées économiques et co-bénéfices

Depuis une dizaine d’années, le vélo est passé d’un objet de loisirs et d’activités sportives à un mode de déplacement à part entière. Ce n’est d’ailleurs qu’en 2015 que l’Insee, l’Institut national des statistique et études économiques, a intégré dans ses questionnaires le vélo comme moyen de transport ! Pourtant, le vélo grappille petit à petit de l’espace urbain au détriment des voitures. Car il est souvent une alternative très efficace de tous les points de vue sur des courtes et moyennes distances.

L’union nationale de l’industrie à vélo annonce que le secteur du vélo est florissant : 2,8 millions de vélos ont été vendus en 2013, soit plus que le nombre de voitures (un million de moins). Les retombées économiques de ce secteur sont importantes, puisqu’elles s’élèvent, selon le ministère de l’Écologie, à plus de 4,5 milliards d’euros et représentent plus de 35 000 emplois. De plus, les co-bénéfices du vélo sont nombreux : sur l’environnement, en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et améliorant la qualité de l’air, mais aussi sur la santé des cyclistes, qui privilégient alors une activité physique régulière. En résumé, le vélo est une solution concrète pour un développement durable !

Mobilité à vélo : courte ou moyenne distance ?

Pour les déplacements urbains et inter-urbains, le vélo est un substitut parfait à la voiture. Avec lui, pas de perte de temps dans le trafic ou à la recherche d’une place de parking. Le code de la route va également dans le sens du développement de la mobilité pour les cyclistes : un exemple à Paris, où ils peuvent désormais passer au feu rouge sous certaines conditions. Ce type de mesures devrait se diffuser partout sur le territoire français sous peu, notamment grâce au plan d’actions mobilités actives (PAMA) qui propose 25 mesures pour encourager le vélo.

L’indemnité kilométrique vélo  : inciter au report modal écologique

Dans votre mobilité quotidienne, les déplacements domicile-travail peuvent aussi s’effectuer à vélo. Les plans de déplacement d’entreprise (PDE) visent d’ailleurs à encourager ces comportements. À ce titre, une indemnité kilométrique vélo (IKV) a été testée et va être généralisée grâce à la loi de transition énergétique récemment adoptée. Son montant n’est pas encore fixé, mais devrait être de l’ordre de 0,25 €/km.

Ce type d’incitation, très similaire à celle offerte par le Compte CO2, fonctionne ! Lors du test de 2014, la mise en place d’une indemnité kilométrique vélo de 0,25 €/km a permis d’augmenter la part modale du vélo pour les déplacements domicile-travail de 50% !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter les principaux enseignements de l’indemnité kilométrique vélo sur le site du ministère de l’Écologie.

Vélo électrique : aller plus loin tout en se fatiguant moins  !

Le vélo à assistance électrique, ou électrique, est un vélo sur lequel est monté un moteur électrique alimenté par une batterie. Ce type de vélo permet à la fois d‘allonger les distances parcourues tout en limitant l’effort physique fourni. En cela, il rend le vélo accessible à toute personne ne souhaitant (ou ne pouvant) pas développer un effort physique trop important ainsi qu’à celles et ceux dont les besoins de déplacements à moyenne distance sont plus fréquents.

Toutefois, les vélos électriques ont un prix : comptez environ 750 € pour un vélo d’entrée de gamme à plus de 3 000 € pour les vélos électriques haut de gamme (pour lesquels le moteur est logé dans le pédalier). Bon à savoir : de nombreuses villes offrent des subventions pour l’achat d’un vélo électrique !

Pour en savoir plus, voir le site de l’Ademe sur la pratique du vélo au quotidien