PrimesÉnergies.fr et le Compte CO2 s’associent pour vous faire bénéficier d’une Prime CO2 ! Inscrivez-vous et estimez gratuitement le montant de cette prime. Et avec le code promo PECOP21, gagnez tout de suite 200 kgCO2 !

Poêle à bûches : redécouvrez les avantages du bois

Le poêle à bûches est de retour ! Après avoir été le vecteur de l’amélioration du confort des habitations au XIXe siècle, il revient deux siècles plus tard et a bien évolué. Performant et écologique, il se positionne aujourd’hui comme point de référence des chauffage d’appoints. Facile à installer et peu coûteux dans son fonctionnement, il permet de surcroît de se libérer des prix croissants des énergies fossiles (fioul, gaz) et de l’électricité.

Mode de fonctionnement du poêle à bûches

Le poêle à bûches est très utile en tant que chauffage d’appoint, c’est-à-dire en complément d’un système de chauffage central. Esthétique et convivial, il offre notamment la possibilité de chauffer rapidement une ou plusieurs pièces le temps d’une soirée.

Le poêle à bûches est une solution esthétique, économique et écologique
Un poêle à bûches

Son principe de fonctionnement est simplissime : il suffit de mettre des bûches dans la chambre de combustion et d’allumer le feu, dont la chaleur rayonnante se diffusera de manière naturelle dans votre pièce. C’est donc le même principe qu’une cheminée, à l’exception que le foyer est fermé. Et cette différence est primordiale, puisque c’est elle qui améliore considérablement la performance de poêle à bûches par rapport à sa consoeur (une cheminée à foyer ouvert a un rendements extrêmement faible, à moins de 10%).

Plus précisément, il existe trois modèles de poêles à bûches : le traditionnel, le turbo ou celui à double combustion. Celui qui vient d’être détaillé correspond au poêle traditionnel, dont le rendement peut aller de 50 à 70%. Le poêle turbo dispose quant à lui d’une deuxième arrivée d’air qui vient améliorer le rendement de votre poêle grâce à une deuxième phase de combustion, aussi appelée post-combustion. Elle consiste à brûler les gaz résiduels de bois qui n’auraient pas brûlé lors de la première combustion. Elle est très efficace car elle génère plus de chaleur que la première combustion ! Enfin, pour améliorer plus encore le rendement de votre poêle, il est possible de choisir un poêle à double combustion. Ici, la post-combustion a lieu dans une chambre de combustion distincte ; en d’autres termes, le poêle a deux foyers de combustion, un pour chaque phase.

Avantages du poêle à bûches

Le poêle à bûches est un mode de chauffage d’appoint très pratique : il permet de chauffer rapidement une ou plusieurs pièces pour quelques heures. De plus, il est esthétique et contribue à valoriser votre logement. Il est aussi facile installer et ne nécessite qu’une courte intervention de la part d’un professionnel (la pose et l’installation peuvent se faire en une journée).

Il est aussi très avantageux d’un point de vue économique, avec un prix d’acquisition en moyenne plus faible que les autres solutions de chauffage. Mais c’est surtout son combustible, les bûches de bois, qui font la différence. Elles sont tout simplement le combustible le moins cher du marché ! De plus, la ressource en bois est résolument écologique : elle est renouvelable, inépuisable et disponible localement, contrairement aux énergies fossiles comme le gaz ou le fioul. Par ailleurs, opter pour un mode de chauffage au bois, c’est contribuer à la lutte contre le changement climatique puisque le bois est considéré comme une source d’énergie n’émettant pas de gaz à effet de serre.

Contrairement au poêle à granulés de bois, le poêle à bûches n’a pas besoin d’électricité. Il fonctionnera donc même en cas de panne de courant. Toutefois, son autonomie est plus faible en comparaison, tout comme son rendement même si celui-ci reste élevé.

Lors de votre choix pour un poêle à bûches, n’hésitez pas à vous fier au label « Flamme verte » qui garantit de très bonnes performances globales.

Prix et économies : un retour sur investissement rapide

Vous l’aurez compris, un poêle à bûches possède de nombreux atouts. Il représente néanmoins un investissement financier, même si celui-ci est plus limité qu’un poêle à granulés de bois ou une chaudière centrale. En fonction de vos critères de choix, il faudra compter entre 400 et 3 000 € pour son acquisition, auquel il faudra rajouter le prix de la pose (compter environ 15-20% du prix d’achat).

Toutefois, cet investissement initial peut être très rapidement rentabilisé du fait du très faible coût de fonctionnement qu’il représente. En effet, le prix des bûches est, contrairement aux énergies fossiles, peu élevé et stable dans le temps. Son prix s’établit environ à 3 centimes par kWh, ce qui est 2 à 3 fois moins cher que le prix du fioul et 4 fois moins cher que celui de l’électricité.

Et pour s’assurer que votre poêle à bûches soit le plus économique possible à l’usage, n’hésitez pas à investir dans un poêle à bûches avec un haut rendement (en se fiant au label « Flamme verte », par exemple). Un haut rendement est en effet synonyme d’économies ; en guise d’illustration, grâce au passage d’un rendement de 50% à un rendement de 70%, vous économiserez environ 30% de bois !

Aides financières pour un poêle à bûches

Pour alléger votre investissement initial et vous aider à concrétiser votre projet, de nombreuses aides financières sont disponibles. Et bonne nouvelles : elles sont pour la plupart cumulables !

Pour plus d’information sur les aides financières concernant les poêles à bûches.

Pour plus d’informations sur les poêles, n’hésitez pas à consulter le site de l’Ademe sur ce sujet.