Je limite l’utilisation de la climatisation en voiture

Il est vrai que la climatisation en voiture signifie plus de confort. Toutefois, elle a aussi un impact important sur votre consommation de carburant et donc sur les gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère ?

Vérifier la climatisation permet de réduire sa consommation d’essence 

Dans certaines situations où son utilisation est superflue, l’activation de la climatisation automobile peut notablement augmenter la consommation d’essence d’un véhicule. Il est important de noter qu’à confort égal, plus le contraste entre la température extérieure est intérieure est important, plus la surconsommation est importante.

À titre d’exemple, à 25°C, pour une climatisation réglée sur 20°C : en ville, la surconsommation est d’environ 20 %. Tandis que sur route, c’est en moyenne 6 % de carburant consommés en plus, estime l’Ademe. L’astuce est de limiter la température de consigne à 4 ou 5°C de moins que la température extérieure.La climatisation est une source de confort, mais aussi d'émissions de CO2

Par ailleurs, l’impact énergétique de la climatisation limite l’effet des progrès importants réalisés par les constructeurs pour réduire les consommations des véhicules. Ceci va malheureusement à l’encontre des politiques menées pour limiter les consommations d’énergies fossiles.

Quelques conseils d’entretien de la climatisation 

Aujourd’hui, trois véhicules sur quatre vendus en France disposent de la climatisation. En 2020, neuf véhicules sur dix seront climatisés. Pourtant, l’impact de la climatisation automobile n’est pas anodin concernant le changement climatique, et ce pour deux raisons principales : l’importante consommation de carburant et les fuites de fluide frigorigène.

Face à l’augmentation significative des automobiles climatisées, l’Ademe préconise de faire réviser les filtres à air de l’habitacle, et le cas échéant à pollen, tous les ans. Cependant, tant que votre climatisation fait du froid, inutile de la faire réviser ou de la faire recharger en fluide frigorigène. Dans le cas où une fuite importante de fluide frigorigène se produit, la climatisation ne produira plus assez de froid, alors un contrôle du système s’impose.

De plus, il est important de se soucier du devenir du système de climatisation en fin de vie : les fluides frigorigènes doivent être récupérés afin de ne pas les laisser s’échapper dans l’atmosphère. En effet l’impact de ces gaz est non négligeable.

Quelques conseils d’utilisation de la climatisation 

Afin de ne pas utiliser la climatisation de façon superflue, quelques actes simples permettent de limiter son usage et les impacts négatifs engendrés par son utilisation :

Il est tout d’abord préférable d’ouvrir les fenêtres au démarrage, pour évacuer le surplus de chaleur dans l’habitacle avant d’enclencher la climatisation. En revanche, roulez fenêtres fermées pour éviter de perdre en aérodynamisme !

Il suffit également d’utiliser un pare-soleil muni d’un côté réfléchissant en aluminium et de privilégier les places de parking à l’ombre.

De plus, il est préconisé d’actionner par temps très chaud la commande “recyclage” pour récupérer l’air frais de l’habitacle et limiter ainsi la consommation d’énergie. Enfin, pour limiter les fuites de réfrigérant, faites fonctionner régulièrement la climatisation et de préférence quand le circulation est fluide (10 minutes par semaine par exemple).

Utiliser sa voiture, c’est bien sûr la conduire, mais c’est aussi l’entretenir. Les petits écogestes font les grandes économies et sont bons pour votre compte CO2 !