Écrans de TV : quelles consommations ?

Aujourd’hui, les écrans plats sont devenus incontournables, expédiant les bons vieux écrans cathodiques au placard. Entre les LCD, les écrans plasma et les téléviseurs LED, la famille est nombreuse…et leur consommation d’énergie varie d’un modèle à l’autre.

Les différents choix technologiques de TV

Il y a différents types de téléviseurs : les LCD classiques, les LCD à LED et enfin, les écrans plasma. Les écrans LCD classiques utilisent un rétro-éclairage à néon (tubes fluorescents dits CCFL: Cold Cathodes Fluorescent Lamps) placé derrière la dalle de pixels. En revanche les écrans à LED utilisent un système de rétro-éclairage à LED, c’est-à-dire des diodes électroluminescentes moins énergivores et volumineuses que les néons.

À dimension égales, les écrans LCD sont plus légers que les Plasma avec 1 pouce de moins en épaisseur. Ils sont ainsi plus “abordables” que les écrans plasma pour les petites dimensions (< 36 pouces). Cependant les écrans Plasma gardent l’avantage du prix sur les très grands formats (> 46 pouces). De plus, la qualité de l’image en Plasma est légèrement supérieure au LCD avec des noirs plus profonds, un meilleur rendu des couleurs et un angle de vision plus large.

La durée de vie d’un LCD est, en moyenne, supérieure au plasma. Il faut compter 33 ans, soit entre 50 000 et 60 000 heures, à raison de 5 heures d’utilisation par jour. Contre 40 000 heures environ pour un Plasma.

L’impact écologique des écrans TV 

Les écrans TV cachent de grandes disparités dans les consommations d'énergie
Écrans TV et consommations d’énergie : une relation orageuse ?

La consommation électrique des écrans LCD à LED (131  W) serait donc plus faible que celle des LCD classiques (211 W), eux-mêmes moins gourmands que les écrans Plasma (287 W). La consommation maximale d’un écran Plasma (affichant une image blanche) peut aller à plus de 500 W pour un 50 pouces ! Certains écrans Plasma engloutissent en 4 heures l’équivalent de la consommation électrique de deux réfrigérateurs/congélateurs sur la même durée : ce sont les “4X4” des salons !

Au moment de l’achat d’une nouvelle TV, il est important d’évaluer son impact environnemental. Il est notamment utile de prêter attention à leurs consommations énergétiques, dimensions et de s’intéresser aux possibilités de recyclage en fin de vie. En effet, les téléviseurs contiennent des matière premières précieuses (tel que le cuivre ou les terres rares), mais aussi des composants très polluants comme les métaux des tubes cathodiques.

Concernant le recyclage et la valorisation des écrans en fin de vie,  les écrans font l’objet d’une filière de valorisation et de dépollution spécifique pour les DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques). Donc, si vous acheté un nouveau téléviseur, confiez le plutôt à votre revendeur, ou à défaut apportez le dans une déchèterie. S’il est encore en état de marche, revendez-le, réparez-le ou donnez-le à une association d’entraide.

Comment bien choisir son écran de TV ?

L’arrivée des nouvelles technologies d’écrans plats nous réserve le meilleur comme le pire en matière de consommation d’énergie. Veillez ainsi à choisir des modèles peu gourmand en énergie, 80 W semble être un bon compromis. Prêtez attention à l’étiquetage énergétique, plus d’information sur le site de l’Ademe.

Vous pouvez également vous fiez au label écologique européen, symbolisé par la Fleur. Il recommande des produits qui consomment moins d’énergie en mode veille et pendant l’utilisation.

La rapidité des évolutions technologiques et leur marketing contribuent à accroître la fréquence de leur renouvellement, sans même attendre que le produit soit en fin de vie… Ne renouvelez pas trop souvent votre matériel en fonction des innovations et ne les multipliez pas non plus. L’achat d’occasion allonge la durée de vie d‘un produit et vous fait réaliser des économies ! Les petits écogestes font les grandes économies et sont bons pour votre compte CO2 !