J’utilise du bois sec de plus de deux ans

Dans les énergies renouvelables, le bois constitue un excellent moyen de chauffage, à condition qu’il soit passé par au moins deux années de séchage. Le contenu énergétique de la bûche sera employé à son meilleur rendement lorsque l’on utilise du bois sec.

Pour bien se chauffer, utilisez du bois sec

Tout d’abord, faites un roulement. Achetez maintenant votre bois de chauffage (sec de 2 ans) et stockez le à l’abri de la pluie, de l’humidité et du sol. Attendez ensuite 1 an ou deux avant de le brûler. Vous doublerez le rendement de votre chauffe et vos économies. Si vous n’avez pas de bois sec, il vous reste les bûches dites densifiées, à la chaleur de combustion dégagée importante et toujours sèches.

Cependant, faites attention car le stère de bois acheté sur coupe de 1 mètre (valant 1m3) diminuera de 30 % après 4 ans de séchage.

Comment brûle une bûche ?

La combustion du bois procure de la chaleur et dégage de la fumée chargée de résidus et de goudrons, qui dépendra du degrés d’humidité du bois. La vitre, le foyer et le conduit sont petit à petit couverts de fines couches de goudron.

Pour obtenir un rendement et une combustion optimale, il faut utiliser du bois impérativement sec: séchage à l’extérieur, d’une durée de plus de 2 ans suivant l’épaisseur du bois (chêne ou peuplier) et surtout à couvert !

Les risques liés à l’utilisation de bois jeune 

Il faut au moins deux années de séchage pour que le bois atteigne un taux d’humidité de 20 %. Si le bois est trop humide, il n’aura pas un bon rendement énergétique. A titre de comparaison, une bûche densifiée (ou bois condensé) a un taux d’humidité de 8 %.

Le bbûches de bois sec de plus de 2 ansois jeune peut engendrer un dépôt de couches de goudron successives, pouvant obstruer le conduit. Si la couche devient trop résistante et dur, le nettoyage par ramonage sera impossible, avec le risque d’un “feu de cheminée” qui peut être catastrophique pour le conduit de la maison. De plus, un bois jeune fait gaspiller au moins 40 % d’énergie calorifique. Pour évitez tous ces problème n’utilisez que du bois sec de 4 ans minimum, de la bûche densifiée ou de la briquette de tourbe.

Les petits écogestes font les grandes économies et sont bons pour votre compte CO2 !

Si vous vous intéressez au chauffage au bois, vous pouvez aussi jeter un œil sur le guide pratique du chauffage au bois de l’Ademe.