Je baisse la température de chauffe

Pour un meilleur confort et plus d’économies, la température de chaque pièce doit être modulée en fonction de son usage : en effet, la température idéale d’une chambre n’est pas nécessairement la même que celle d’une cuisine ou d’un salon. En théorie, la température de confort serait de l’ordre de 19°C la journée et de 16°C la nuit.

Je baisse le chauffage d’1°C pour 7% d’économies d’énergies

La température de votre logement est un élément important de votre confort, mais chacun a ses propres critères de bien-être. Cependant, on dit que “la chaleur idéale est souvent celle que l’on ne sent pas”. Ainsi, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) préconise l’instauration d’une température de confort. Elle est de l’ordre de 19° dans les pièces à vivre.

C’est donc un moyen de faire des économies d’énergie, mais également de réduire son impact sur l’environnement et d’assurer un bon niveau de bien-être.

Pourquoi baisser la température de chauffe de son logement ?

Au-delà de 20°C, chaque degré de plus coûte en moyenne 7 % sur la facture de chauffage. Il suffitBaisser de 1°C la température ambiante dans votre logement, c'est économiser 7% sur vos factures d'énergies d’un degré de moins pour que la température ambiante de l’habitation représente une économie sur la facture !

Plusieurs problèmes de santé sont attribués à la surchauffe du logement : le fait de surchauffer l’intérieur de son logement entraîne par exemple un assèchement de l’air ambiant entraînant ainsi un assèchement des muqueuses et des bronches. En effet, le taux d’humidité dans une maison doit idéalement se situer entre 50 et 55 %.

Un taux d’humidité inférieur à 30 % rend l’air trop sec et peut provoquer des irritations pulmonaires. En revanche, avec un taux supérieur à 65 %, l’’air trop humide favorise le développement microbien (allergies, infections…) et la dégradation de certains matériaux (pourrissement du bois, décollement du papier peint…).

Comment baisser le chauffage sans perdre son confort ?

La clef est de réguler la température de chaque pièce sur une ambiance thermique différente !

Théoriquement cette température de 19°C devrait convenir pour n’importe quelle pièce à vivre, pour un habitat en état parfait. En revanche, une température de 16°C est un bon compromis pour les chambres, car sous la couette on ne ressent pas la différence de température. Il est également inutile de surchauffer la salle de bain, même si vous êtes frileux. Il vaut mieux veiller à ce que la pièce soit bien aérée pour ne pas garder l’humidité. Attention cependant à rester au dessus de 18°C pour la chambre d’un bébé.

La température de confort adéquate dépend aussi de l’isolation et des fondements de la maison. S’ils sont denses, en pierre ou en brique par exemple, ils libèrent naturellement et durablement l’énergie accumulée (chauffage, ensoleillement…).

Baisser la température de son logement, en voilà une très bonne résolution facile à prendre ! Les petits éco-gestes font les grandes économies et sont bons pour votre compte CO2 !