PrimesÉnergies.fr et le Compte CO2 s’associent pour vous faire bénéficier d’une Prime CO2 ! Inscrivez-vous et estimez gratuitement le montant de cette prime. Et avec le code promo PECOP21, gagnez tout de suite 200 kgCO2 !

Subvention d’un deux roues électrique

Les deux roues, qu’ils soient motorisés ou non sont un moyen de transport privilégié par de nombreux Français. Il était donc inéluctable de voir apparaître des moteurs électriques sur ces véhicules : dans le cas du vélo, afin d’assister la personne, dans le cas du scooter afin de réduire la pollution et les nuisances sonores. Ces véhicules demandent un investissement de base un peu plus important mais il existe des subventions permettant de vite rentabiliser cet achat. Achat qui sera d’autant plus rapidement rentabilisé si vous réduisez vos émissions de CO2 sur votre Compte CO2.

Différentes subventions suivant le deux roues électrique

Il faut différencier parmi les deux roues électriques d’une part le vélo à assistance électrique (VAE) où il vous faudra continuer à pédaler pour vous déplacer et le scooter électrique qui lui ne vous demandera aucun effort physique. A vous de choisir la solution qui vous convient le mieux. Le prix d’un VAE n’est cependant pas le même qu’un scooter.

Subvention pour les vélos à assistance électrique

Certaines villes proposent  des subventions pour l’achat de vélos à assistance électrique. Par exemple, Nantes Métropole propose une subvention de 25% du prix TTC avec une aide maximale de 300 € à tout particulier souhaitant acquérir un VAE :

  • La personne doit résider sur le territoire de Nantes Métropole
  • Il doit être salarié d’une entreprise ayant signé un plan de mobilité
  • Il ne doit pas revendre ce vélo après dans les trois ans qui ont suivi son achat

Paris propose également une prime. Cette subvention est fixée à 33% du prix d’achat TTC avec un plafond maximum de 400€. Les bénéficiaires sont les résidants parisiens ne possédant pas plus d’un véhicule par personne, ou les entreprises implantées dans la capitale. Ces entreprises peuvent bénéficier jusqu’à 10 vélos à assistance électrique par établissement.

Ce sont souvent les grandes métropoles qui incitent leurs citoyens à pédaler, afin de décongestionner les centres villes. Il s’agit de promouvoir l’usage du vélo comme mode alternatif à la voiture. Renseignez-vous donc auprès de votre ville afin de connaître les éventuelles subventions liées à l’achat d’un véhicule à assistance électrique.

Si l’acquisition d’un VAE est faite dans l’optique de réaliser le trajet domicile-travail en vélo, n’oubliez pas que vous pouvez aussi recevoir une indemnité kilométrique vélo de 25 centimes par kilomètre. Et oui, vous êtes aussi payé pour pédaler ! C’est bon pour votre porte-monnaie, pour votre santé, et vous recevez en plus un bonus CO2 sur votre compte CO2.

Ces opérations d’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique sont souvent temporaires et dépendent du budget qui leur a été alloué. Elles peuvent s’arrêter plus tôt que prévu, alors dépêchez vous ! Par exemple, l’engagement de Toulouse Métropole était valable sur la période 2012 – 2014 dans la limite d’une enveloppe budgétaire. Le budget alloué étant arrivé à épuisement, l’opération d’aide à l’achat est définitivement arrêtée. 1500 dossiers ont été traités, représentant un effort financier de 350 000 euros pour la Communauté urbaine Toulouse Métropole.

Subvention pour les scooters électriques

Un deux roues électrique est une alternative à la voiture à moteur thermique émettrice de CO2

Les subventions régionales pour les scooters électriques commencent à se développer et dépendent essentiellement de la ville où vous habitez. Paris, dont plus de 110 000 deux-roues circulent chaque jour dans ses rues, propose une subvention  de 400 € à l’achat d’un scooter électrique soit près de 33% du prix TTC d’un cyclomoteur électrique neuf.

A Aix-les-Bains vous recevrez 30 % du prix d’achat, plafonné à 400 € pour l’achat de votre un cyclo ou scooter électrique. Renseignez-vous auprès de votre ville afin de savoir si vous pouvez bénéficier de ce type d’offre. Dans tous les cas, cet achat vous permettra de recevoir un bonus CO2 sur votre compte CO2.

De plus ! Une nouvelle prime écologique ou « Bonus écologique » concernant les motos et scooters électriques a vu le jour depuis ce début d’année 2017. Cette prime scooters et motos électriques est un vrai coup de pouce pour l’achat d’un dit « engins légers non-polluants » regroupant les véhicules électriques suivants : Motos, scooters, tricycles et quadricycles. Le détail des véhicules éligibles à cette prime est expliqué dans le décret 2016-1980.

Contrairement aux subventions précédentes, le bonus écologique 2017 s’étend sur tout le territoire national et est facilement accessible dans la mesure où l’acquéreur présente un justificatif de domicile ou d’un établissement en France lors de son achat. Le nouveau propriétaire s’engage cependant à ne pas céder son véhicule au cours de l’année suivant son acquisition.

Comment faire pour obtenir cette prime ? Dépêchez-vous de renseigner le formulaire disponible sur l’Agence des Services des Paiements.

Un bonus à quel montant ? Cette subvention permet d’alléger le prix du véhicule de 27% et ne dépasse pas un montant maximal de 1000€. Ce coup de pouce fait du bien sachant que le prix d’entrer de gamme d’un scooter électrique est de 1500€ et que ce montant peut atteindre jusqu’à 6000€ pour les véhicules hauts de gamme.

Toujours hésitant ? Notez que cette prime est cumulable avec les aides précédemment citées et proposées par certaines municipalités. Cela n’était pas le cas pour la prime vélo électrique 2017 (lien vers l’article) aussi récemment mise en place.